Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 00:17
Le Guide des Verts, un ouvrage de 100 pages, écrit par Nazim Bessol aux éditions MediaSports, dresse le portrait des joueurs actuels et passés de l'Equipe Nationale.

De Lounes Gaouaoui à Karim Ziani en passant par Abdelkader Ghezzal, chaque joueur est présenté sur deux pages, avec un portrait, des statistiques, des photos et l'avis de Nasser Sandjak sur chacun d'eux.

En plus des membres actuels, les anciens de l'EN ne sont pas oubliés, puisqu'on retrouve aussi non seulement les Madjer et autres Belloumi mais aussi d'autres moins connus des jeunes générations comme Mustapha Zitouni, Hassan Lalmas ou Abdelaziz Bentifour.

L'auteur a eu la bonne idée aussi de consacrer des pages aussi aux différents entraineurs de l'Equipe Nationale de 1963 à nos jours.

\

L’auteur : Journaliste-Universitaire,Nazim BESSOL , est diplômé en Sciences politiques. Il est l’auteur des deux guides consacrés à L’ES .Sétif et au MC .Alger .Ancien du web-sports Canal+ ,consultant à radio Beur FM (Fou de foot), il anime actuellement le site référence du football africain :www .footafrique.com

Le Guide des Verts (MediaSports Editions)
Prix : 15,84 €

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 14:27
CINQUANTENAIRE DE LA MORT D’ALBERT CAMUS (1960-2010)
France Télévisions, Arte et France Culture lui rendent hommage
Par : Hakim HADIDI


À l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la mort d’Albert Camus, survenue le 4 janvier 1960, dans un accident de la route, les chaînes de France Télévisions, d’Arte et de France Culture bouleverseront leurs programmes habituels, et ce à partir d’aujourd’hui, pour rendre hommage à l’auteur de L’Étranger.


La chaîne publique France 2 diffusera une fiction intitulée Camus, avec Stéphane Freiss, suivie de plusieurs émissions qui reviendront sur cet intellectuel engagé aux multiples casquettes, à la fois écrivain, dramaturge, philosophe et journaliste. Le 4 janvier, jour anniversaire de sa mort, Albert Camus sera évoqué dans la matinale de William Leymergie, Télématin, ainsi que dans les éditions d’information de la journée. Grâce à cette fiction, les téléspectateurs pourront découvrir les dix dernières années de l’écrivain. Scénariste et réalisateur du téléfilm, Laurent Jaoui offrira un portrait intimiste du philosophe à travers ses positions politiques, ses frasques amicales et sentimentales. Franz-Olivier Giesberg consacrera un numéro spécial de “Vous aurez le dernier mot” au romancier, le 15 janvier prochain. L’émission littéraire de Philippe Lefait, “Des mots de minuit”, dédiera également une soirée à Albert Camus au cours du mois de janvier. Sur France 3, l’auteur sera l’objet d’un numéro du rendez-vous culturel de Frédéric Taddeï “Ce soir ou jamais !” Un livre, toujours d’Olivier Barrot, offrira une présentation de l’un de ses romans les plus célèbres, L’Étranger, le 23 janvier prochain à 17h15.
Sur France 5, François Busnel se chargera de l’hommage à Albert Camus. Le 7 janvier à 20h35, le présentateur accueillera en direct dans “La grande librairie”, Catherine Camus, sa fille. L’émission sera suivie par la diffusion d’un documentaire inédit, Albert Camus, le journalisme engagé.
Sur Arte, la chaîne franco-allemande s’est penchée sur la vie d’Albert Camus à travers ses deux passions, la littérature et les femmes. Dans Albert Camus, un combat contre l’absurde (lundi 4 janvier, 23h05), James Kent dresse le portrait d’un homme engagé et d’un intellectuel controversé.  Sur France Culture, du 3 au 10 janvier, Albert Camus occupera une grande partie de l’antenne de la station de Radio France. À la veille du cinquantenaire de sa mort, aujourd’hui, Colette Fellous recevra entre 14h et 15h dans “Carnet nomade” Catherine Camus. Le lendemain, France Culture programmera dix heures d’émissions consacrées à Albert Camus.
Les auditeurs pourront notamment suivre à 10h “Les nouveaux chemins de la connaissance” de Raphaël Enthoven qui parlera du philosophe tout au long de la semaine. Du 4 au 15 janvier à 20h35, les auditeurs découvriront le feuilleton L’Etranger, une adaptation radiophonique du roman en dix épisodes, lu par Jean-Michel Dupuis.
Dans la journée du 6 janvier, Joëlle Gayot évoquera l’homme de théâtre dans “Les mercredis du théâtre” à 15h, en compagnie de Virginie Lupo, auteure de la thèse “Le théâtre de Camus, un théâtre classique ?” Et de Jean Sarocchi, auteur de Camus, le juste ? Tewfik Hakem et Jacques Munier prendront le relais à 16h avec “A plus d’un titre”. Ali Baddou rendra également hommage à Camus, le 9 janvier prochain à partir de 15h30 dans Radio Libre. En direct du Forum de La Bellevilloise, l’animateur s’entourera des philosophes Frédéric Worms et Raphaël Enthoven.  À partir de 20h, France Culture reviendra sur le pays natal d’Albert Camus, l’Algérie, à travers Cabaret Camus où Tewfik Hakem proposera la retransmission des performances de Cheikh Sidi Bémol, artiste de rock et de blues algérien, Kamel El Harrachi, chanteur chaâbi et du réalisateur et comédien Lyès Salem, enregistrées dans l’après-midi à La Bellevilloise. Le rapport entre l’Algérie et Albert Camus sera également au cœur des “Nuits de France Culture”, entre 1h et 6h. Les auditeurs pourront découvrir la correspondance entre Albert Camus et René Char dans “Perspectives contemporaines” de Blandine Masson, le 9 janvier à 23h.
L’animatrice reviendra le dimanche 10 janvier à 20h pour laisser place à l’homme de théâtre.
Dans Théâtre et Cie, la pièce Les Justes, mise en scène par Jean Negroni en 1972, sera rediffusée. Au cours de la nuit, entre 0h30 et 6h, “Les nuits de France Culture” reviendra sur les œuvres théâtrales d’Albert Camus (Caligula, Le Malentendu, Les Justes...), apprend-on.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 11:03
Symboles du maroc
  

Le Maroc, une terre d'Islam a la complexité inouïe où, durant des siècles, populations, cultures, arts de vivre et traditions religieuses se sont mêlés peur créer la plus fascinante des alchimies. Longtemps impénétrable et mystérieux, "l'Empire fortuné" est aujourd'hui le plus proche des royaumes de l'ancien Orient, une destination aux images familières. Mais que savons-nous vraiment de ses villes impériales et de ses médinas ? Quelle signification donnons-nous à ses mosquées, à ses mollahs et à ses sanctuaires ? Qu'entendons-nous a ses musiques, à ses conteurs ou à ses fêtes ? Quelles recettes arabes, juives, berbères, andalouses sont à l'origine de sa cuisine ? Quelles géométries secrètes nous font aimer la magie colorée de ses vêtements, de ses maisons et de ses arts décoratifs ? Les symboles rassemblés dans ce livre apportent quelques réponses à des questions toujours posées. Ce sont des invitations à mieux comprendre le sens des lieux, des gestes et des signes qui dessinent le Maroc d'hier et de maintenant.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 15:18

 

  

Avril 1958. Dans le plus grand secret, dix hommes disparaissent du territoire français. Ces fuyards vont rejoindre, en Tunisie, la base du Front de libération nationale (FLN), qui livre une lutte sans merci à la France coloniale, pour arracher l'indépendance de l'Algérie. Il ne s'agit pas de militants ordinaires : Mekloufi, Ben Tifour, Brahimi, Kermali, Bouchouk, Rouaï, Arribi, Boubekeur, Zitouni et Bekhloufi font partie des meilleurs footballeurs français du moment. Beaucoup d'entre eux sont même internationaux et leurs noms s'étalent régulièrement à la une des journaux. En France, ils avaient trouvé respect, gloire, argent et amour. Pourtant, ils vont tout risquer en s'engageant dans le combat mené par leur peuple. Et vont former une équipe de football exceptionnelle qui, durant quatre ans et dans le monde entier, servira d'ambassadrice à la cause algérienne. Ce récit, basé sur le témoignage des acteurs de cette épopée, retrace le destin de ces hommes hors du commun... Une page bouleversante de l'histoire de la guerre d'Algérie.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 00:08
  


Tariq Ramadan
- professeur d’études islamiques à Oxford et auteur de plusieurs livres intéressants et profonds sur l’islam moderne - met clairement les choses au point dans ce livre volontairement court, avisé et accessible qui réfute ce qu’il considère être des déformations de sa pensée de même que des critiques injustes. Ramadan a été interdit d’entrer aux Etats-Unis afin d’y enseigner quand son visa a été révoqué en 2004. Il défend une approche moderne de l’interprétation islamique en adaptant – sans l’ignorer – l’approche classique. Il rapporte comment ses premiers jours d’enseignement en Suisse ont cristallisé son sentiment que la solidarité entre les diverses communautés est essentielle, et il y inclut une histoire émouvante avec un de ses élèves mort d’une overdose de drogue. Sa perception du conflit Israël-Palestine offre un changement rafraichissant par rapport aux allers-et-retours convenus et établis sur cette question. Alors que Ramadan plonge avec profondeur dans les questions théologico-sociologiques comme celle des femmes, son affirmation la plus fervente est fondamentale : on peut être sans conflit à la fois un citoyen occidental et un musulman. "What I Believe" ("Mon intime conviction") n’est pas seulement un résumé des positions personnelles de Ramadan mais également une référence quant à la vie musulmane occidentale.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article