Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 11:04

 

Alliant information et analyse, A la rencontre du Maghreb a pour ambition de favoriser la connaissance et la compréhension des cinq pays du Maghreb.
Faisant une large place aux héritages historiques et aux réalités vivantes des sociétés d'aujourd'hui, cet ouvrage s'adresse au grand public, tant en Europe qu'au Maghreb.
Editeur : La Découverte  127 pages
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 13:06

Maroc, entre ciel et terre
 
Maroc entre ciel et terre offre le privilège de pouvoir au fil des pages survoler une caravane dans le désert, surprendre des nomades lors d’un bivouac, admirer la symphonie des dunes ou goûter à la fraîcheur des oasis... Ce livre est un véritable vol libre au-dessus de paysages magiques et d’immenses splendeurs naturelles. Une magnifique invitation à visiter le Maroc ou un moyen unique de le découvrir sous un angle inédit..

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 13:29
Quand le 9e art s’empare de l’histoire,cela peut donner des albums explosifs. La bande dessinée, par son côté ludique et ses dialogues pétillants, peut s’avérer une redoutable arme pédagogique, capable de pulvériser les idées reçues et les amnésies collectives bien entretenues.Bande dessinée. Essais atomiques du Sahara algérien : Bulles radioactives

L’album Au nom de la bombe, signé par les deux compères Albert Drandov et le dessinateur Franckie Alarcon, revient sur l’histoire des essais nucléaires français effectués en Algérie et en Polynésie française dans le Pacifique. Cette aventure morbide démarre le 13 février 1960 à 7h04 dans le Sahara algérien. Reggane est devenue, par la force des choses, un nom qu’on associe à la première explosion atomique française. En dix chapitres, avec une succession de planches très significatives, le lecteur s’enfonce dans l’horreur de la raison d’Etat. C’est ainsi que l’on fait connaissance avec le soldat Gérard Dellac, qui, six jours après l’explosion, est envoyé sans protection sur le Point Zéro planter le drapeau tricolore dans une zone à haut taux de radioactivité, juste pour satisfaire un orgueil nationaliste démesuré.

Le 1er mai 1962, pour donner un grand retentissement médiatique à la deuxième bombe atomique française, c’est le ministre des armées, Pierre Mesmer, qui est convié à assister au festin atomique. Installé avec les convives à quelques encablures du Point Zéro, les dessins de Alarcon rendent avec une grande perspicacité la fébrilité de l’assistance, en attente d’un spectacle grandiose. L’explosion souterraine déborde de sa trajectoire pour souffler tout sur son passage. La panique s’empare de l’assistance et le spectacle débouche sur des scènes d’horreur où l’on va déplorer la disparition de neuf appelés du contingent. Mais avant d’arriver à cette deuxième expérience de In-Ikker, la France a organisé des manœuvres sur le site de la première explosion pour voir l’impact physiologique et psychologique produits sur l’homme par l’arme atomique. Ces cobayes humains ne seront jamais au courant des doses radioactives qu’ils ont reçues et auront pour récompense un mois de permission.

Les conséquences de cette exposition à l’arme atomique seront funestes pour certains, comme le soldat Bernard Lécullé. Les deux bédéistes s’appuient sur le témoignage de sa femme, quarante après sa mort, dans des conditions atroces, et son combat pour obtenir la reconnaissance de la hiérarchie militaire. L’autre catégorie de cobayes qui a souffert est celle des PLO, soit les « populations laborieuses des Oasis » ! Ce sont les Algériens qui ont travaillé sur le site nucléaire et qui ont hérité de différentes maladies graves, transmises même à leurs enfants. Au nom de la bombe décrit avec beaucoup de justesse les ravages des essais atomiques sur des populations civiles des anciennes colonies françaises. Cette justesse fait de cette œuvre une autre pièce à charge à verser au dossier des crimes coloniaux impunis et occultés.

Albert Drandov et Franckie Alarcon. Au nom de la bombe. Editions Delcourt, Paris, 2010

Par Slimane Aït Sidhoum

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 15:25

L'Olympe des infortunes de Yasmina Khadra

 Après sa trilogie politique autour des conflits du Moyen-Orient (Les Hirondelles de Kaboul, L’Attentat, Les Sirènes de Bagdad), après un grand roman d’amour (Ce que le jour doit à la nuit), Yasmina Khadra, qui ne craint pas les changements de registre, met toute sa verve romanesque au service d’une fable corrosive qui nous plonge dans l'univers des clochards, plein de tendresse, de cocasserie, de rêves invraisemblables et de terribles déconvenues.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 10:16

Salon maghrébin de l’édition à Paris
L’Algérie invitée d’honneur de la 16ème édition

Aujourd’hui, devrait s’ouvrir la 16ème édition du salon du Maghreb arabe qui se déroulera dans la capitale française et dont l’Algérie sera l’invitée d’honneur. Cet événement verra la participation de 120 écrivains maghrébins résidant en France, en plus d’un groupe d’écrivains français. Onze auteurs algériens dont Amine Zaoui, Djamel Maati, Youcef Merahi et Maissa Baye feront, par ailleurs, partie des participants et animeront des conférences et des ventes dédicaces de leurs livres respectifs.
Cinq tables rondes qui aborderont des sujets d’actualités et s’intéresseront à la nature de la relation entre la littérature maghrébine et française dans deux réunions qui auront pour thème « l’apport des écrivains maghrébins à la littérature française » et « décennie noire en Algérie : une nouvelle littérature ? », sont également au programme de ce 16ème salon.
La projection de dix films sur le défunt écrivain Kateb Yacine, dont deux films documentaires, « la troisième vie de Kateb Yacine » sont également prévues, et « Kateb Yacine : Amour et guerre » du réalisateur Kamel Dehane.
Un hommage sera, par ailleurs, rendu dans le cadre d’un hommage aux militants, aux anticolonialistes et aux porteurs de valises, à l’écrivain français Francis Jeanson, décédé au mois d’Aout dernier, ainsi qu’a Henri Cureil assassiné à Paris, en 1978.

06-02-2010
Par : Hiba Daoudi/Alger

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article