Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 10:16

Salon maghrébin de l’édition à Paris
L’Algérie invitée d’honneur de la 16ème édition

Aujourd’hui, devrait s’ouvrir la 16ème édition du salon du Maghreb arabe qui se déroulera dans la capitale française et dont l’Algérie sera l’invitée d’honneur. Cet événement verra la participation de 120 écrivains maghrébins résidant en France, en plus d’un groupe d’écrivains français. Onze auteurs algériens dont Amine Zaoui, Djamel Maati, Youcef Merahi et Maissa Baye feront, par ailleurs, partie des participants et animeront des conférences et des ventes dédicaces de leurs livres respectifs.
Cinq tables rondes qui aborderont des sujets d’actualités et s’intéresseront à la nature de la relation entre la littérature maghrébine et française dans deux réunions qui auront pour thème « l’apport des écrivains maghrébins à la littérature française » et « décennie noire en Algérie : une nouvelle littérature ? », sont également au programme de ce 16ème salon.
La projection de dix films sur le défunt écrivain Kateb Yacine, dont deux films documentaires, « la troisième vie de Kateb Yacine » sont également prévues, et « Kateb Yacine : Amour et guerre » du réalisateur Kamel Dehane.
Un hommage sera, par ailleurs, rendu dans le cadre d’un hommage aux militants, aux anticolonialistes et aux porteurs de valises, à l’écrivain français Francis Jeanson, décédé au mois d’Aout dernier, ainsi qu’a Henri Cureil assassiné à Paris, en 1978.

06-02-2010
Par : Hiba Daoudi/Alger

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans livres du maghreb
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:57

Yasmina Khadra lors d’un hommage rendu à Albert Camus
“Les pieds-noirs resteront, malgré tout, des Algériens”
Par : Sara Kharfi
1

       La participation de Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohammed Moulessehoul, à l’hommage rendu à Albert Camus samedi dernier au centre Pompidou de Paris, n’est pas passé inaperçue.


Ne cachant pas son admiration pour l’auteur de la Peste, le directeur du Centre culturel algérien a fait des déclarations “tranchantes”. Il déclara que “Camus mérite d’être au Panthéon”, appuyant ainsi la proposition de Sarkozy qui avait déclenché une grosse polémique en France. Sur sa lancée, il n’a pas hésité à affirmer que l’enfant de Dréan (ex-Mondovi) était “le seul prix Nobel algérien” !
Mieux encore, Yasmina Khadra lança, devant une assistance visiblement ravie, un autre “projectile”. En soutenant que “les pieds-noirs resteront, malgré tout, des Algériens”, il est entré dans un discours qui ne peut laisser indifférent.
Un discours qui “coïncide” avec une nouvelle campagne de certains pieds-noirs osant réclamer à l’Algérie des compensations pour “leurs biens” d’avant 1962.
L’écrivain directeur s’est également distingué par son silence. Présent à la tribune, David Camus, petit-fils du prix Nobel 1957 et également écrivain, est revenu sur ce qui s’est passé lors de la guerre d’Algérie.
Il a commencé par remettre en cause l’authenticité de la fameuse phrase de son aïeul sur la justice et sa mère (Albert Camus avait déclaré en 1957 “entre la justice et ma mère, je choisis ma mère”, ce qui avait suscité une grande polémique). À propos de la guerre d’indépendance, le descendant de l’“Algérien” déclara : “Nous devons condamner le terrorisme pratiqué par le FLN.”
Assis juste à quelques mètres, Yasmina Khadra est resté muet sans aucune réaction. S’il n’était qu’un simple écrivain, peut-être que personne ne lui aurait reproché cette attitude. Cependant, il faut rappeler qu’il est directeur du Centre culturel algérien de Paris, soit le statut d’un officiel. L’article 3 du décret présidentiel n° 09-306 du 13 septembre 2009 indique bien que ce type d’établissement “est placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères”.
Il faut ajouter que Yasmina Khadra n’a pas raté l’occasion d’épingler les “responsables” algériens. En voulant expliquer les critiques subies par le défunt écrivain, il dira  qu’“ils (les responsables) n’ont pas compris Camus”. Au passage, il n’omettra pas de lâcher : “Chez-nous, on conteste la réussite.” Cette nouvelle sortie de  Mohammed Moulessehoul intervient après ses fameuses déclarations, en 2008, à un journal canadien, dans lesquelles il affirmait qu’il était “plus connu que l'Algérie”.
Toutefois, l’auteur de l’Attentat a mis un bémol à son enthousiasme “camusien”. Il a ainsi critiqué l’écrivain français. Il lui reprocha de ne pas avoir donné de “dimension héroïque” à “l’Arabe” après avoir souligné que “j’ai boudé” l’Étranger (roman de Camus paru en 1942, ndlr) comme tous les Algériens qui se respectent”.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Infos - cultures...
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:51
image
Cheb Mami


Dans un message véhiculé à travers son avocat en France, le Prince de la chanson Rai, Cheb Mami, qui se trouve encore en détention dans une prison Française, a vivement remercié tous les Algériens pour leur soutien chaleureux ainsi que le journal "Echorouk" pour la sincère sollicitude exprimée à son égard à travers la publication de nombreux articles de sensibilisation au sujet de sa pénible épreuve en milieu carcéral.

  
  • Il faut rappeler que le journal "Echorouk" a pris les devants en publiant de nombreux articles ces derniers mois dans le but d'informer les nombreux fans de Cheb Mami sur son état de santé et ses conditions de détention dans la prison de la "Santé" en France.
  •  
  • A travers son avocat Khaled Lazbar, Cheb Mami a tenu à remercier tous ceux et celles en Algérie et ailleurs qui lui ont exprimé leur soutien indéfectible afin de lui démontrer une fois de plus qu'il ne doit pas se sentir seul et isolé dans sa dure épreuve en détention.
  •  
  • Cheb Mami a tenu à rassurer ses nombreux fans et sympathisants sur son état de santé, soulignant qu'il projette de revenir avec plus de force et de vigueur dans le domaine de la musique et de la chanson dès sa sortie de prison. Il reste confiant et optimiste, a-t-il souligné.
  •  
  • Il dira  également dans son message de remerciements qu'il a reçu en prison de nombreuses lettres d'artistes, de paroliers et de compositeurs lui proposant de travailler avec lui lorsqu'il pourra jouir de nouveau de sa liberté, c'est-à-dire lorsque son calvaire carcéral sera terminé et ce pour le plaisir de ses fans inconditionnels en Algérie et ailleurs dans le monde.
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Artiste raï
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 14:39

Boufteta plat traditionnel algérien

 IMGP0921


dans la sauce vous trouverez : des oignons, des tomates, de l'ail, des carottes, des pommes de terre, de l'eau et de la sauce tomate, poivre, sel, ras el hanout, et cumun. Sans oublier des ingrédients indispensables, du piment rouge! du chrèm ter el réïche (graisse), rosbanne "tripe de mouton".
Une fois la sauce cuite, on y rajoute les fameuses pâtes arabes à base d'eau, de sel et de semoule.
IMGP0922
Appelé parfois le plat du pauvre, la boufteta est originaire de la région de Mostaganem

bon appetit.

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Cuisine du maghreb
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 16:35


Une pensée à Djillali Rezkallah du groupe Raina rai qui est malade et qui à besoin de soutiens de ses fans. Il est joignable sur son mobile au +213771814112
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Clip raï
commenter cet article