Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 07:52

Mourad Boudjellal n’a pas caché son indignation face aux dirigeants qu’il a qualifié de « racistes » et de « sectaires ».

Le président toulonnais d’origine algérienne, menace même de boycotter avec son équipe le Rugby Champions Cup (RCC) pour la saison prochaine.

Un quota de joueurs étrangers

La règle des joueurs issus des filières de formation (les Jiff) a été modifiée par le comité de la Ligue Nationale de Rugby (LNR) . Cette nouvelle application vise à renforcer le répertoire français, incitant par un dispositif financier à ce qu’un quota soit imposé sur les feuilles de chaque match.

Face à de tels dispositifs, Mourad Boudjellal ne mâche pas ses mots : « Le rugby est un sport raciste et j’assume mes mots.

Cette loi sur les Jiff qui consiste à se demander si un joueur de rugby, avant de savoir s’il est bon, mauvais, si c’est un mec bien ou un salopard, s’il est Français ou étranger est insupportable ». « Une loi au tendance du moment »… Si le FN marque des points en politique, le sport ne semble pas être immunisé par ses aspirations… Et Mourad d’insister que « le mot “national” va bien à la Ligue et cette loi correspond bien aux tendances du moment.

Le rugby démontre à travers ces règlements qu’il est un sport réactionnaire et sectaire, qui passe son temps à compter les noirs, les blancs, les Français et les étrangers ».

Le président de l’équipe de Toulon ne compte pas en rester là, il met en avant les performances de ces joueurs étrangers : « Si le rugby a une visibilité exceptionnelle, c’est grâce aux étrangers (…) Le mot quota est puant, historiquement. Les mots ont un sens, même dans le sport ». Le boycott comme solution !

Ainsi, au lieu de se plier au nouveau règlement « raciste », Morad Boudjellal a affirmé que son équipe ne prendrait pas part au projet de Rugby Champions Cup lancé par la LNR et son homologue anglaise pour 2014-2015.

Toutefois, ils iront « jouer la Coupe d’Europe la saison prochaine puisque celle-ci n’exige pas de quotas de joueurs étrangers ». Une menace dont le président de la Ligue National de Rugby n’a pas voulu s’exprimer pour l’instant, sachant que cette équipe de rugby est championne en titre…

LE RUGBY
Repost 0
Published by Tankya du raï
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 09:07
Clin d'oeil
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Caricatures à l'algérienne
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 16:01
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Sport du maghreb
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 15:40

pour télécharger, clic ici:

20h à 21h: http://www19.zippyshare.com/v/49661062/file.html

21h à 22h: http://www19.zippyshare.com/v/75159646/file.html

22hà 23h: http://www19.zippyshare.com/v/17559863/file.html

Emission Tankya du raï du 15/11/2014
Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Emission à télécharger
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:45

Début septembre, Jamel Debbouze se fait interrompre, alors qu’il est sur scène. La lumière s’allume alors sur Abdel, qui porte dans ses bras son fils Oualid. « Mon fils veut te voir ! », s’écrie-t-il. Sous les applaudissements, ils rejoignent l’humoriste sur scène. Oualid peut alors concrétiser son rêve, alors que son père explique à Jamel Debbouze la situation de l'enfant.

Comme tous les garçons de son âge, Oualid, trois ans et demi, aime le chocolat, Spiderman et Cars. Mais le jeune garçon souffre d’une infirmité motrice cérébrale, due à une naissance prématurée. Né trop tôt, à 6 mois et demi, il est totalement dépendant pour tous les gestes du quotidien, notamment pour se nourrir ou se déplacer. « Comme vous l’aurez compris, jamais je ne pourrai marcher et courir dans le jardin avec mon frère et ma sœur, ou aller à la piscine avec les copains », explique-t-il sur le site Internet de l’association « Espoir pour Oualid ».

Bien que lourdement handicapé, il vit au plus près la vie d’un petit garçon de son âge, grâce à la détermination de ses parents. « Il a une journée bien chargée », explique Loubna, sa mère âgée de 31 ans. Avec dix heures d’auxiliaire de vie scolaire accordées, Oualid peut aller à l’école quatre matinées par semaine. La vie du jeune garçon est partagée aujourd’hui entre crèche (la garderie de l’école ne pouvant pas le prendre en charge), école et soins thérapeutiques à l’hôpital Clocheville de Tours.

Dans l’espoir d’un avenir meilleur, les parents de Oualid ont créé cette association en juillet 2013, pour récolter des dons pour son traitement. L’avenir de Oualid dépend effectivement de plusieurs thérapies, qui coûtent très chers...

Deux de ces thérapies (la myotenofasciotomie et la biofeedback) reviennent à elles seules à plus de 20 000 € ! Non prises en charge par la Sécurité sociale, car elles se pratiquent à l’étranger (Barcelone et Miami), l’association a commencé à mettre en place des animations depuis septembre.

« Nous en sommes donc au début, et l’organisation d’animations a un coût. Avec les dons que nous recevrons, nous avons pu pour le moment récolter environ 1 500 €. Ce sont des dons d’une dizaine d’euros, mais cela représente beaucoup. »

Si vous souhaitez à votre tour apporter votre aide à Oualid : ici Compte Facebook : Espoir pour Oualid Contacts : 02.47.38.06.52 / 06.66.67.42.16 / 06.73.10.54.78.

De l’espoir pour Oualid
De l’espoir pour Oualid
Repost 0
Published by Tankya du raï
commenter cet article