Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 11:13
CINQ ESCALES POUR UNE ÉTOILE
Annaba rend hommage à Kateb Yacine
Par : A. Allia

Un hommage posthume à l’homme dans toute sa dimension de poète, de romancier,  de journaliste qui lui sera rendu du 13 au 17 décembre à travers plusieurs activités.

Le palais des Arts et de la Culture d’Annaba abritera aujourd’hui une manifestation culturelle spécialement consacrée à Kateb Yacine, organisée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), en partenariat avec les agences Neef Prod et ACMEvent.
Un hommage posthume du 13 au 17 décembre à travers plusieurs activités au sein de la Coquette, d’abord, avant de porter la commémoration à travers quatre autres villes du pays.
Ainsi, Annaba, Souk Ahras, Constantine, Sétif et enfin Alger seront, au nom de toutes les villes et villages du pays, les cinq escales de cet hommage, telles les cinq branches de Nedjma, donnant ainsi son nom à l’événement. Des escales toutes symboliques car, comme l’expliquent les organisateurs, pour des raisons pratiques, l’hommage à Kateb Yacine ne retiendra pas le parcours géochronologique de son émergence, mais son parcours symbolique.
Est-il utile de rappeler qu’il y a 20 ans, Kateb Yacine El-Keblouti, comme il aimait à se décliner lui-même, décédait, laissant une œuvre considérable et universellement reconnue. Une œuvre traduite dans de nombreuses langues et qui fait encore l’objet de dizaines de thèses universitaires dans le monde. En Algérie comme à l’étranger, plusieurs hommages sont rendus à cet homme de lettres exceptionnel qui demeure une référence autant qu’une figure de proue de la culture algérienne et des hommes de lettres de la première heure, aux côtés de Mouloud Mammeri, Mouloud Feraoun, Mohamed Dib, pour ne citer que ceux-là. Ainsi, à travers des lieux de son enfance et de sa jeunesse, l’Aarc, assistée en cela par les agences Neef Prod et ACMEvent, tentera de reconstituer spirituellement le parcours de son engagement pour l’Algérie et de son éclosion à la création littéraire. N’omettant aucun des lieux où l’enfant terrible de la littérature algérienne et universelle a vécu, depuis le terroir de sa famille qui lui inspira le thème récurrent des ancêtres, la cité de son enfance près de parents qui lui apportèrent chacun des éléments fondamentaux de sa personnalité et de sa culture, les organisateurs de la manifestation ont retracé également ses années de lycée interrompues par les événements du 8 Mai 1945 et les massacres qui suivirent,  durant lesquels il fut emprisonné et menacé d’exécution.
Le choix porté sur la ville d’Annaba n’est pas fortuit puisque c’est la ville où il rencontra celle qui devint sa muse et lui inspira le personnage de Nedjma, symbole de l’Algérie. Toutes les dimensions de son immense talent créateur seront abordées à travers le théâtre, la poésie, le cinéma, les conférences débats et la musique. L’hommage sera parrainé par son fils Amazigh Kateb avec la participation du comédien Sid Ahmed Agoumi et d’artistes et d’intellectuels de renom.

Kateb Yacine. Cinq escales pour une étoile. Après la maison de la Culture d’Annaba, hier, la caravane se déplacera aujourd’hui au théâtre de Souk Ahras. Demain, ce sera au théâtre de la ville de Sétif, et enfin, le 17 décembre, la caravane fera une dernière escale à Alger, à la salle Cosmos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Infos - cultures...
commenter cet article

commentaires