Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 11:51

 

Khaled à El Watan

« Laissez moi ma ... {Liberté} »

Khaled, le king du raï, après cinq ans d’absence discographique, publie un nouvel opus intitulé Liberté, sortant le lundi 30 mars 2009.



Un affranchissement se défaussant du tout techoïde. Un retour aux sources ! Un raï de la première heure. Celui foncièrement acoustique voire unppluged. Car enregistré dans des conditions techniques live(direct). Donc, des manœuvres orchestrales très roots mêlant, dans une bonne intelligence musicale, les instruments traditionnels du raï « primal » comme le violon, l’accordéon, l’oûd(luth), gumbri, bendir…Un raï nostalgique, juvénile et toujours rebelle du « cheikh » Khaled faisant une immersion totale dans un bain de jouvance. Flash-back du « trig…raï »(la route du raï) : Oran !

Un CD comptant 13 titres dégageant l’univers des pionniers du raï : Boutaïba Seghir(Sidi Rabi), Blaoui Houari(Zabana), Ahmed Wahby(Ya D’zaïr), Ya Boya Kirani du prince des poètes, Abdelkader El Khaldi, Benzerga, Ahmed Saber. A propos de l’album Liberté, Khaled commentera dans un entretien accordé à EL Watan, à paraître demain : :« Cet album a été enregistré à la manière ancienne c’est-à-dire avec tous les musiciens en studio " Live ".

Il reprend en fait, les principes du raï, cela englobe la nostalgie, l’insouciance, les relations hommes-femmes. L’idée du raï : être passionné, c’est-à-dire donner sans rien attendre en retour. Le raï fait partie de notre vie au quotidien. C’est effectivement un album très acoustique et riche. Chacun se fera sa propre opinion en l’écoutant. Je sais d’où je viens, je sais d’où vient cette musique. Cette musique n’est pas déracinée elle vient bien de l’ouest de l’Algérie. Je pense qu’elle n’a pas changé de pays, elle m’inspire fatalement. ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Tankya du raï - dans Infos - cultures...
commenter cet article

commentaires

nounou27@live.com 09/04/2009 13:26

slm c nordine de bosquet je passe le bonjour a tous joue les tours a halim le dj a morad, kernanou niat ,morad tah la passet ,e amine chitan e laid la tortue e didinee karim b