Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Tankya du raï
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!
  • Tankya du raï, c'est tous les samedis soirs sur radio béton 93.6fm. www.radiobeton.com pour écouter en direct où que vous soyez!!

Ecoutez radio béton en direct

Pour Ecouter l'Emission en direct clique sur le lien ci-dessous:

www.radiobeton.radio.fr 

Rechercher

Le livre du moment

Kamel-Daoud.jpg

Pressenti pour le prix Goncourt 2014, l'auteur algérien Kamel Daoud n'a finalement pas obtenu la récompense. Par un jeu de miroirs habile, "Meursault, contre-enquête", son premier roman, éclaire d'un jour nouveau "L'étranger" d'Albert Camus. Kamel Daoud, né à Mostaganem, est journaliste au quotidien d'Oran.

Culotté. Audacieux. S'attaquer à un monstre de la littérature française du XXe siècle, Albert Camus, n’est pas une chose aisée. Dans son premier roman "Meursault, contre-enquête", paru aux éditions Actes Sud en mai 2014, Kamel Daoud revisite "L'étranger" pour donner "sa propre vision du salut et du sens", 

Cuisine maghrébine du moment

IMGP1255
Berkoukes ou Aïch
 plat traditionnel algérien

Le Berkoukes est l'un des nombreux plats de pâtes ( mais qui as dit que les pâtes étaient réservés aux Italiens ?! ) qui fait la richesse des mets delicieux de la cuisine algérienne.

C'est un plat d'hiver, généreux, réconfortant, absolument excellent préparé à base de pâtes " petits plombs " que l'on trouve aisément dans les épiceries orientales ou turques mais si vous en avez la chance ou si vous savez le préparer, ces petites pâtes peuvent également se rouler à la main, de pleins de bons légumes de saison, d'un peu de viande et le tout aggrémenté d'épices qui releveront le plat. On peut également les préparer de façon végétarienne, sans viande,
Ce plat vaut vraiment la peine d'etre découvert car il est convivial et pas compliqué à préparer. Bien entendu, il y a une multitude de recettes différentes, un choix de légumes qui varie suivant les recettes, des épices en plus ou en moins mais le principal est de trouver le Berkoukes a son gout, de le préparer comme on l'aime, plus ou moins liquide, plus ou moins relevé suivant les appréciations de chacun.

A déguster bien entendu quand il fait bien froid dehors, tout chaud, arrosé d'un filet d'une excellente huile d'olive avec une bonne Kesra ( pain galette typiquement algérien ) faite maison ...

15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 10:45

Début septembre, Jamel Debbouze se fait interrompre, alors qu’il est sur scène. La lumière s’allume alors sur Abdel, qui porte dans ses bras son fils Oualid. « Mon fils veut te voir ! », s’écrie-t-il. Sous les applaudissements, ils rejoignent l’humoriste sur scène. Oualid peut alors concrétiser son rêve, alors que son père explique à Jamel Debbouze la situation de l'enfant.

Comme tous les garçons de son âge, Oualid, trois ans et demi, aime le chocolat, Spiderman et Cars. Mais le jeune garçon souffre d’une infirmité motrice cérébrale, due à une naissance prématurée. Né trop tôt, à 6 mois et demi, il est totalement dépendant pour tous les gestes du quotidien, notamment pour se nourrir ou se déplacer. « Comme vous l’aurez compris, jamais je ne pourrai marcher et courir dans le jardin avec mon frère et ma sœur, ou aller à la piscine avec les copains », explique-t-il sur le site Internet de l’association « Espoir pour Oualid ».

Bien que lourdement handicapé, il vit au plus près la vie d’un petit garçon de son âge, grâce à la détermination de ses parents. « Il a une journée bien chargée », explique Loubna, sa mère âgée de 31 ans. Avec dix heures d’auxiliaire de vie scolaire accordées, Oualid peut aller à l’école quatre matinées par semaine. La vie du jeune garçon est partagée aujourd’hui entre crèche (la garderie de l’école ne pouvant pas le prendre en charge), école et soins thérapeutiques à l’hôpital Clocheville de Tours.

Dans l’espoir d’un avenir meilleur, les parents de Oualid ont créé cette association en juillet 2013, pour récolter des dons pour son traitement. L’avenir de Oualid dépend effectivement de plusieurs thérapies, qui coûtent très chers...

Deux de ces thérapies (la myotenofasciotomie et la biofeedback) reviennent à elles seules à plus de 20 000 € ! Non prises en charge par la Sécurité sociale, car elles se pratiquent à l’étranger (Barcelone et Miami), l’association a commencé à mettre en place des animations depuis septembre.

« Nous en sommes donc au début, et l’organisation d’animations a un coût. Avec les dons que nous recevrons, nous avons pu pour le moment récolter environ 1 500 €. Ce sont des dons d’une dizaine d’euros, mais cela représente beaucoup. »

Si vous souhaitez à votre tour apporter votre aide à Oualid : ici Compte Facebook : Espoir pour Oualid Contacts : 02.47.38.06.52 / 06.66.67.42.16 / 06.73.10.54.78.

De l’espoir pour Oualid
De l’espoir pour Oualid

Partager cet article

Repost 0
Published by Tankya du raï
commenter cet article

commentaires